13 barrières à la maximisation de vos sources d’énergie

Est-ce que vous avez l’impression de ne pas avoir suffisamment d’énergie dès le milieu de la journée ? Est-ce qu’il vous arrive de préparer votre planning de la semaine pour pouvoir avoir du temps en fin de journée ou à fin de semaine à consacrer à votre famille, à votre yoga, vos loisirs ? Et pourtant, à ce moment-là, vous vous sentez tellement fatiguée que vous ne profitez pas pleinement de ce moment tant attendu ! Quelle est la richesse qui vous appartient naturellement, que vous pouvez gérer pour atteindre tous vos objectifs et que vous dilapidez pourtant sans vous en rendre compte ? C’est bien sûr l’énergie !

Dans l’article d’aujourd’hui, découvrez 13 des barrières qui empêchent de maximiser votre énergie.

Les 4 sources d’énergie naturelles

4 sources d’énergie complémentaires ont été identifiées ét présentées par Maryse lors de sa conférence “Arrêtez de dilapider votre ressource la plus précieuse et maximisez vos 4 sources d’énergie” : l’énergie physique, l’énergie émotionnelle, l’énergie mentale et l’énergie spirituelle. Nous avons pour habitude de ne considérer que l’énergie physique parce que c’est celle qui est plus ou moins quantifiable, mais il faut comprendre qu’il est important de les considérer tous. En effet, par exemple, si vous avez une grande quantité d’énergie, mais qu’au niveau émotionnel, vous l’utilisez pour la colère, cela ne vous sera pas favorable. De même, si vous avez une grande force d’énergie, mais qu’au niveau mental, vous vous dispersez, vous n’avancerez pas non plus.

Lotus

Les barrières à l’énergie

La déshydratation

Nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais nous sommes souvent déshydratées et nous ne choisissons pas toujours la meilleure alimentation pour une bonne réhydratation. C’est l’une des principales causes de la fatigue et des maux de tête. La consommation de certains aliments acides, tels que le café, la viande rouge ou la friture nécessite souvent une consommation d’eau supplémentaire. Pendant les jours de pratique de yoga ou toute autre activité physique, il est recommandé de boire au moins 3 litres d’eau.

L’excès professionnel ou la déficience personnelle

Nous ne l’acceptons pas toujours parce que cela nous arrange d’une manière ou d’une autre, mais le déséquilibre professionnel/personnel est une barrière à la maximisation de votre énergie physique. Lorsque vous vous consacrez trop à votre vie professionnelle, vous n’avez pas le temps pour prendre suffisamment soin de vous. En yoga, s’occuper de soi est essentiel puisqu’il permet par la suite de mieux s’occuper des autres, dans les meilleures conditions.

Le manque de récupération

Nous avons actuellement un style de vie qui ne nous permet plus de nous « débrancher ». Par exemple, le téléphone, la télévision, le wi-fi sont actifs en permanence et quelque part, nous nous apprêtons à être disponibles pour chaque appel, chaque message ou encore, chaque nouvelles. Finalement, nous ne récupérons pas vraiment, nous ne prenons pas le temps de le faire. Il est important de pouvoir tout déconnecter, mais vraiment tout, pour un repos total où nous ne nous consacrerons qu’à notre bien-être.

Le manque d’exercicesExercising

L’exercice est une source d’énergie physique importante. Vous pouvez vous dire que le fait de ne pas faire de l’exercice vous apporte des bénéfices comme du temps que vous consacrez à autre chose. C’est un bénéfice immédiat, mais à long terme ou même à moyen terme, vous verrez que la pratique régulière d’exercices vous aurait apporté plus d’énergie, plus de force, plus d’endurance, une meilleure santé… et cela vous est nécessaire pour pouvoir faire plus de choses, plus longtemps.

La dépendance

La dépendance est une barrière émotionnelle, qu’il s’agisse d’une dépendance affective ou d’une dépendance à des substituts. Dans le yoga, toute forme de dépendance apporte un déséquilibre dans le 2è chakra. Comme pour le manque d’exercice, elle peut sembler donner des bienfaits immédiats, mais si vous les enleviez de vos habitudes, vous verrez qu’elle vous a pris plus d’énergie que vous ne le pensiez.

Le manque de confiance en soi

Toujours dans le domaine émotionnel, le manque de confiance en soi draine de l’énergie. En effet, vous passerez plus de temps et dépenserez plus d’énergie à être indécis, à douter et à hésiter qu’à agir. La confiance en soi est essentielle pour progresser et lorqu’elle n’est ni excessive ni déficiente, elle démontre un équilibre du 1er chakra, la base, l’enracinement.

Le stress

C’est presque évident que le stress soit une grande barrière au bon développement de l’énergie. Ce qui n’est pas évident, c’est de se rendre compte que ce stress puisse être manifesté par une faible tolérance au stress, mais aussi par l’impatience, par l’irritabilité… Savez-vous que 15 minutes de yoga par jour peuvent aider à combattre le stress ?

La faible habilité de communication

Au niveau relationnel, la bonne communication permet de ne pas disperser l’énergie inutilement. Que vous travaillez en équipe ou dans tout autre domaine où vous communiquez, il est toujours préférable de s’assurer d’une bonne écoute, d’une bonne compréhension, et dans un autre sens, d’accuser bonne réception des messages, de démontrer à votre interlocuteur que tout est parfaitement assimilé.

L’attitude négative

L’attitude négative, le pessimisme sont des barrières mentales. Aussi, ce type d’attitude vous empêche d’une manière globale de profiter pleinement de ce que vous vivez. Nous avons l’habitude de nous focaliser sur les 5% de choses qui ne vont pas bien au lieu de nous focaliser sur les 95% de choses positives. Une attitude négative, une pensée négative entraîne souvent de nombreux autres problèmes qui peuvent ne pas avoir lieu d’être. Vous l’aurez compris, votre énergie est dépensée dans la tentative de résolution de ces problèmes !

Le perfectionnisme

Le perfectionnisme absorbe énormément votre énergie. Avant même de commencer quelque chose, vous idéalisez vos grands résultats à venir. Cela peut être très fatigant. Si vous avez du mal à vous défaire du perfectionnisme, optez pour des petits résultats obtenus par de petits pas et de petites étapes réalistes. Aussi, permettez-vous de vivre l’expérience de l’échec, qui n’en est pas forcément une d’ailleurs, parce qu’il vous donnera une leçon qui vous sera utile.

La mauvaise gestion du tempsWatch into water.

La gestion du temps est l’une des choses qui peuvent sembler les plus difficiles qui soient. La gestion du temps est en fait la capacité de gérer les priorités. Si vous êtes toujours occupées, posez-vous la question de savoir si ce qui vous occupe est important. Ainsi, vous devez définir ce qui importe pour vous, par ordre de priorité. Dans un cas d’urgence, gardez en tête cette priorité que vous aviez mis en place.

La procrastination

La procrastination est un mal qui ronge la plupart d’entre nous. Plutôt que de vous culpabiliser, de vous chercher des excuses, de cautionner votre attitude, essayez de voir pourquoi vous n’avez pas suffisamment d’énergie pour faire ce que vous avez à faire et pourtant, vous en avez pour autre chose. Il y a forcément des besoins qui sont comblés par cette procrastination, voyez comment ces besoins peuvent-ils être comblés par vos activités régulières. Puisque finalement vous devriez faire ce que vous avez à faire, ne dépensez pas doublement votre énergie !

Le manque de passion et de vision pour votre énergie spirituelle

La passion et la vision nourrissent votre énergie par la motivation et par l’autodiscipline. Vos désirs d’atteindre vos objectifs vous aident à vous donner les moyens nécessaires. N’ayez pas peur de voir loin ! Vous pouvez même faire une visualisation de votre état lorsque vous aurez atteint vos objectifs. Ressentez le bien-être auquel vous vous attendez. Et le jour où vous aurez une baisse d’énergie, vous savez que ce n’est pas parce que vous n’en avez pas, c’est parce qu’elle est tout simplement mal canalisée. Vous n’aurez qu’à ajuster !

Cette liste n’est pas exhaustive, mais sont celles qui sont les plus fréquemment observées. Ce qu’il faut retenir, c’est que vous avez de l’énergie en vous et elle s’alimente ou se réduit par vos actes, vos pensées, vos attitudes, vos habitudes. Maintenant que vous avez une idée des barrières, à vous de jouer pour atteindre vos objectifs !

Cet article participe à l’événement A la croisée des blogs sur le thème « Gérer son énergie », organisé ce mois-ci par le blog « Un monde pour les introvertis ».

 

Niriana – Diva Yoga

Rédactrice et collaboratrice de permanente

3 Comments

  • Julien

    Reply Reply 19 janvier 2015

    Bonjour Maryse,
    Merci pour ta participation à la Croisée des Blogs, avec cet article qui apporte de nouveaux éclairages, encore non abordés dans les articles précédents de l’édition. Les points qui m’ont marqué, car pas ou très peu abordé autre part sont : la dépendance, le manque de confiance en soi et la faible habilité de communication comme barrières à la maximisation de nos sources d’énergie… C’est d’autant plus intéressant comme point de vue, que cela pourrait aider les personnes qui ont une faible confiance en soi à rejeter cette faible confiance dans le but d’être plus efficaces, d’avoir plus d’énergie…
    Merci encore pour cette participation, et à bientôt,
    Julien

    • Diva Yoga

      Reply Reply 26 janvier 2015

      C’est un plaisir Julien ! A bientôt !

Leave A Response

* Denotes Required Field