5 erreurs à éviter dans votre pratique de yoga

5 erreurs à éviter dans votre pratique de yoga

Vous pratiquez le yoga afin d’en tirer de nombreux bénéfices : meilleur sommeil, augmentation de votre flexibilité, plus de force, moins de stress, etc. Afin d’avoir une pratique de yoga variée, équilibrée et sécuritaire, évitez les 5 erreurs suivantes dans votre pratique :
1) Pratiquer seulement quelques groupes de postures (vos préférés!)
Afin d’avoir une pratique de yoga équilibrée, votre pratique de yoga devrait inclure tous les grands groupes de postures au cours d’une semaine :
  • postures debout
  • postures d’équilibre
  • flexions avant
  • flexions latérales
  • extensions (arrière)
  • abdominaux
  • torsions
  • inversions
En identifiant les groupes de postures que vous évitez, vous identifiez aussi vos faiblesses sur votre tapis… et dans votre vie!
2) Aller trop loin trop vite
Nous avons la fâcheuse tendance de nous comparer avec les autres alors que notre corps d’aujourd’hui devrait être notre unique point d’intérêt. Évitez de vous comparer avec quelqu’un d’autre ou avec votre corps d’il y a 20 ans. Votre corps a vécu beaucoup d’événements depuis et il s’est adapté afin que vous tiriez le meilleur de chaque situation.
Lorsque vous vous rendez compte de votre manque de flexibilité ou de vos faiblesses musculaires, renforcez lentement vos muscles et développez votre flexibilité en douceur. En allant trop loin dans vos postures, vous mettez vos articulations à risque. Selon les postures, vous devez faire particulièrement attention aux articulations suivantes : genoux, sacro-iliaque, vertèbres lombaires (bas du dos), épaules, poignets et vertèbres cervicales (cou).
3)  Ne pas être en contact avec sa respiration
Vous le savez, j’en suis certaine..  le contact avec la respiration est primordial lorsque vous désirez être en contact avec le moment présent. L’un des objectifs du yoga étant d’être en union avec ce qui est, la coordination entre votre respiration et le mouvement vous permet d’être en contact avec la réalité, telle qu’elle est et telle qu’elle ne l’est pas.
En étant en contact avec votre respiration, prenez le temps d’explorer vos limites physiques. Lorsque vous rencontrez votre limite, reculez légèrement et, en respirant consciemment, laissez la limite fondre d’elle-même. Avancez à nouveau lorsque votre limite aura reculée et observez les changements dans votre respiration.
4) Bouger trop rapidement
En bougeant rapidement, vous manquez une grande panoplie de sensations physiques, émotionnelles et mentales, car votre corps fait souvent des micromouvements pour éviter l’inconfort. En apprenant à bouger lentement, vous apprendrez à faire la différence entre la douleur et l’inconfort.
La douleur est habituellement associée à un moment de douleur qui survient rapidement, et qui, dans le yoga, survient surtout dans les articulations. Lorsque vous rencontrez une douleur, sortez immédiatement de la posture.
Quant à l’inconfort, vous le ressentirez surtout dans vos muscles. En adoptant un alignement différent de vos postures habituelles, certains muscles seront sollicités et créeront une panoplie de sensations! Cet inconfort est généralement votre limite physique. Laissez votre corps s’habituer à ces nouvelles sensations (vous pouvez aussi sortir légèrement de la posture) en utilisant votre respiration pour permettre à vos muscles de s’adapter.
 
5) Sauter l’intégration (shavasana ou la relaxation)
L’intégration n’est pas seulement un moment où vous vous couchez sur le dos et vous endormez! Lorsque vous vous allongez et permettez à votre corps d’être immobile et à votre esprit d’être présent, vous donnez la chance à votre corps physique de se détendre, d’augmenter sa flexibilité et de se réaligner. De plus, cette posture contribue aussi à accélérer le processus de guérison en calmant l’esprit et les émotions.

Vous devriez toujours terminer votre pratique de yoga par une intégration. Si vous faites une pratique d’une heure, votre posture d’intégration peut durer entre 5 et 10 minutes. Si vous pratiquez 5 minutes, votre posture d’intégration durera plutôt de 30 secondes à 1 minute.

Leave A Response

* Denotes Required Field