Ahisma : un principe de yoga à appliquer dans toutes les sphères de votre vie

Pratiqué à travers le monde par des millions de personnes, et ce depuis des millénaires, le yoga n’a plus à faire ses preuves quant aux multiples bienfaits qu’il procure au corps. D’ailleurs, les premières choses qu’on aborde en suivant un cours de yoga sont souvent les différentes postures et la pratique de la respiration. Pourtant, les postures de yoga ne représentent qu’une infime partie de cette discipline, qui est portée par une philosophie et des principes de bienveillance absolument extraordinaires, mais encore méconnus en occident. Il faut alors aller au-delà de ce que nous avons appris afin de découvrir toute la vastitude du yoga et les bienfaits émotionnels et spirituels incroyables qu’il rend possibles.

Le yoga permet à notre véritable nature profonde de se manifester, sans aucun regard pour le statut social, les possessions, le physique ou les responsabilités qui nous incombent.

En plus de retirer les voiles qui nous empêchent de voir toutes les couleurs qui nous entourent, le yoga aide à retrouver qui nous sommes profondément et indépendamment de notre situation. Le yoga n’a pas d’âge ni de limitations : tout le monde peut le pratiquer et mettre sa magnifique philosophie en œuvre dans son quotidien.

Dix principes composent la philosophie du yoga, lesquels se divisent en deux groupes : les Yamas, qui représentent des comportements ou des gestes à éviter envers soi ou la société, et les Niyamas, qui sont des règles de vie personnelle et des principes d’autodiscipline. Ces fondements de première importance ont pour but de relier la pratique du yoga à la réalité de notre vie en société. Nous rencontrons des gens tous les jours et nous devons interagir avec eux d’une façon ou d’une autre.

En respectant ces principes profonds, nous contribuons à améliorer notre vie et celle de tous ceux que nous aimons et que nous côtoyons.

Yamas : que doit-on éviter ?

Certaines choses sont à éviter afin de respecter les fondements du yoga, lesquels sont inévitables afin de
préparer chacun d’entre nous à une pratique saine et bienveillante du yoga. Ainsi, on évitera les mensonges (satya), la convoitise (asteya) et l’immodération (bramacharya). On évitera également de s’attacher à quelque chose trop profondément, car le lâcher-prise est très important dans la philosophie du yoga. Ahisma, le premier des Yamas, est un appel à la non-violence sous toutes ses formes. Tout le monde peu dire qu’il souhaite la non-violence. Il existe de nombreuses formes subtiles de violences causées à soi-même et aux autres, parfois sans même s’en rendre compte.

Bien que ces principes semblent aller de soi, il faut les considérer comme un code d’éthique absolument indispensable pour vivre selon les fondements du yoga. En les ancrant profondément dans notre être au quotidien, ils permettent de bien fonctionner en société et surtout de maintenir des relations saines et harmonieuses avec les autres. Au fil du temps, l’application de ces principes permet de faire une différence auprès de ceux qui nous entourent et de vivre dans l’abondance et l’authenticité.

Niyamas : que doit-on cultiver ?

Les Niyamas représentent davantage des principes à cultiver au quotidien. On cultivera d’abord la pureté et la propreté (saucha), le contentement (santocha) et l’effort joyeux (tapas). Bien que nous ayons tous des tâches à réaliser et des choses à accomplir chaque jour, j’aime penser que tout devient plus facile lorsqu’on cultive l’effort joyeux, soit le fait de diminuer la pression qu’on porte sur nos épaules en réalisant ces tâches dans le plaisir, la joie et la bonne humeur. Cultiver la connaissance de soi est aussi un principe important du yoga, qu’on appelle svadiaya. Lorsque nous savons qui nous sommes réellement, il devient facile de se respecter en tant qu’individu, tant dans nos valeurs que dans nos désirs et émotions. Finalement, le dernier principe est celui de l’abandon au divin (ishvara pranidhana) ou à plus grand que soi.

Ahisma, le grand principe de la non-violence

Ahisma est sans doute le principe qui m’interpelle le plus, puisqu’il englobe énormément de choses en lien avec notre vie quotidienne, notre pratique du yoga et même le respect de notre planète et des êtres qui nous entourent. Il s’agit de ne pas causer de dommages ni de souffrances à nos pairs, à notre environnement ni à tout être vivant. La non-violence prônée par Ahisma se pratique envers les autres, soit nos amis, notre famille, ou nos collègues de travail. Une exclusion sociale, par exemple, constitue une violence envers autrui, tout comme un jugement blessant ou un commentaire déplacé.

Mais si cela allait beaucoup plus loin ?

La violence envers soi-même peut se manifester de plusieurs façons, dont certaines sont même insoupçonnées. Par exemple, la recherche de perfection et l’absence d’écoute de soi sont des violences qui sont à éviter. Au contraire, le contentement et le respect de ses besoins profonds sont d’une grande importance. Dans la pratique du yoga, la violence peut se manifester par le besoin de résultat et l’impatience : on tente de réaliser une posture avant d’être parfaitement en contrôle, causant parfois une blessure ou encore de la frustration. Rester dans une position qui ne nous convient pas, se critiquer ou encore ignorer les besoins de notre corps et de notre esprit sont des violences que nous ne devrions pas nous imposer.

Ahisma est un principe bienveillant extrêmement important, et sa pratique peut se vivre partout et à tout moment. La compréhension de la grande philosophie du yoga et de ses principes contribue à construire une vie heureuse et remplie de gratitude.

Apprenez à vous dire oui, à vous écouter et à vivre selon vos propres valeurs en pleine conscience. La joie que vous procurera ce sentiment de plénitude n’a pas de prix et rejaillira dans toutes les parcelles de votre vie.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la philosophie du yoga? J’ai réalisé une vidéo “Philosophie : Qu’est-ce que le yoga ?” dans laquelle j’explique les grands principes du yoga et les étapes qui mènent vers cette reconnexion avec vous-même et qui vous êtes réellement. Je vous invite à la visionner dès maintenant !

Avec amour et bienveillance,

Namasté,

Diva Yoga

Cliquez ici pour télécharger la version PDF de cet article