Cours de Yoga anti-stress de 15 minutes avec MARYSE LEHOUX.

Dans cette vidéo, nous pratiquons ensemble un cours de yoga anti-stress. Le stress est vraiment catastrophique, du fait que cela a une influence vraiment néfaste sur notre vitalité. Lorsque vous voulez avoir une grande vitalité, lorsque vous voulez avoir beaucoup énergie, lorsque vous voulez être concentré, avoir du focus, vous avez besoin d’éliminer le stress. Le stress est un accélérateur de vieillissement aussi. Moins vous êtes stressé, plus vous êtes calme, zen et plus vous restez jeune longtemps.

 

 

Transcription : 

Namasté. C’est Maryse, de Diva Yoga, je vous souhaite la bienvenue dans cette vidéo, où nous ferons ensemble un cours de yoga anti-stress. Le stress, c’est vraiment catastrophique, du fait que cela a une influence vraiment néfaste sur notre vitalité ; hier justement ma fille me disait : « Maman maman maman, j’ai un examen demain, et je suis stressée », pour dire qu’elle était vraiment stressée ; mais devinez quoi, nous avons fait des postures de yoga pour pouvoir l’aider à gérer son stress, parce que le stress représente l’ennemi, sinon l’assassin numéro 1 de l’énergie.

Lorsque vous voulez avoir une grande vitalité, lorsque vous voulez avoir beaucoup énergie, lorsque vous voulez être concentré, avoir du focus, vous avez besoin d’éliminer le stress. Le stress est un accélérateur de vieillissement aussi. Moins vous êtes stressé, plus vous êtes calme, zen et plus vous restez jeune longtemps. C’est vraiment extraordinaire.

Pourquoi le yoga est tellement intéressant pour gérer le stress ?

Le yoga travaille à différents niveaux. Il ne travaille pas seulement au niveau du corps physique, mais il travaille aussi au niveau de la respiration qui est notre principal moteur pour gérer le stress. Il travaille au niveau des pensées, au niveau des émotions et au niveau de la conscience. C’est vraiment un excellent exercice.

Le yoga est vraiment une très belle discipline à adopter, parce qu’en incluant sa pratique dans nos habitudes et notre mode de vie, nous travaillons progressivement ses points de vue, pour nous sentir nourri et enrichi.

Première posture de yoga
Commençons alors immédiatement en nous allongeant sur le dos. Cette première posture vise principalement à travailler sur la respiration, pont entre le corps, le cœur, et l’esprit :
• Trouvez une position couchée confortable pour vous
• Si vous avez un peu mal au dos, je vous invite à plier les jambes
• Mettez les pieds sur les côtés du tapis, et amenez les genoux l’un dans l’autre. De cette façon, vous relâchez les muscles du dos.
• Les épaules sont ouvertes, avec les paumes des mains vers le haut

Je vous invite à vous relâcher complètement ; laisser vous allez dans la terre mère. Relâchez toutes tensions, et prenez conscience de votre respiration ; observez votre respiration en ce moment même suivant sa profondeur, sa longueur, et sa fluidité. Afin d’être totalement calme et zen, je vous invite à mettre les mains sur le ventre, pour commencer la pratique de la respiration abdominale :
• Vous inspirez en gonflant le ventre, et à l’expiration, vous videz le ventre en le ramenant vers l’intérieur, avec le nombril vers la colonne vertébrale.
• Si vous commencez à vous sentir à l’aise avec cette respiration, relâchez le plancher pelvien lorsque vous inspirez, en détendant au même moment le plexus solaire
• lorsque vous expirez, vous ramenez le nombril vers la colonne vertébrale, en soulevant le plancher pelvien, et contractez le plexus solaire.

Note : Ramenez le nombril très loin, et essayez d’avoir une expiration un tout petit peu plus longue que l’inspiration.

• Effectuez encore deux respirations. Vous êtes très présent. Vous amenez toutes votre attention sur votre respiration, comme si c’était la seule chose qui, maintenant, existe.
• Reprenez le rythme de votre respiration naturelle, et observez la différence entre maintenant, et avant de commencer la respiration.
Constatez l’effet sur votre niveau d’énergie, sur votre stress ; C’est une respiration que je vous invite à pratiquer tous les jours, même au réveil, lorsque vous commencez votre journée.

Deuxième posture de yoga
La suite maintenant avec le Dieu des vents :
• Je vous invite à approcher la jambe droite
• Vous inspirez, en relâchant un peu la jambe vers l’arrière, pour lors de l’expiration, approchez la jambe de votre ventre
• A chaque inspiration, vous laissez la jambe reculer d’elle-même, et à l’expiration, vous rapprochez votre jambe de votre ventre
• Suivez le rythme de votre respiration. Lorsque vous expirez, sentez que vous laissez aller toutes les tensions : la fatigue, et tout ce dont vous n’avez pas besoin. Et lorsque vous inspirez, accueillez les belles choses, comme l’amour, la compassion, l’acceptation
• Continuez à suivre le rythme de votre respiration, en expirant en rapprochant, et en inspirant en relâchant.
• Sentez la sécurité, notamment en-dessous de vous, avec la terre qui vous supporte ; Relâchez-vous parfaitement sur la terre, vous pouvez lui faire confiance.

Cette posture est excellente pour laisser aller le stress évidemment, mais aussi pour faciliter la digestion ; Il s’agit aussi, selon ayurveda, d’une excellente posture pour pouvoir diminuer le diabète, et réduire l’hypertension.

• Effectuez une dernière respiration, et allongez ensuite la jambe au sol
• Observer la différence entre le côté gauche, et le côté droit.
• Dès que vous allez ressentir que la jambe droite est plus longue que la jambe gauche, dès que la hanche est plus basse, et que vous êtes un peu plus détendu dans votre dos aussi

Notes : -Assurez-vous que la jambe est bien alignée avec le ventre. Il convient de ne pas aller sur le côté, parce qu’on veut pouvoir stimuler les intestins. Ce qui signifie que lorsque vous allez directement vers le ventre, vous stimulez les fonctions d’élimination.

– Toujours suivre votre propre rythme. Si ce n’est déjà fait, je vous invite à fermer les yeux, pour être en contact complet avec ce qui se passe maintenant.

• Et à nouveau, laissez aller tout ce dont vous n’avez pas besoin. Si des pensées arrivent, laissez votre pensée se concentrer sur votre respiration.
• Faites une dernière respiration, pour enfin également allonger la jambe gauche. Il s’agit d’une posture qui s’avère aussi excellente pour détendre le bas du dos.
• Prenez le temps de sentir ce que vous ressentez, d’être dans votre corps ; observez les endroits où l’énergie circule, les endroits de votre corps qui se trouvent être un peu plus détendus.
• Amenez ensuite les genoux vers la poitrine, pivotez sur le côté, pour se mettre dans la posture de la table.

Troisième posture de yoga
Immédiatement après la posture précédente, passez dans la posture de la table :
• Vous amenez les mains au sol, avec la paume des doigts qui appuient au sol, et les doigts grands ouverts, légèrement sur le côté. De façon générale, les deux index sont alignés, avec les doigts grands ouverts.
• Ouvrez les épaules très grandes vers l’arrière, pubis vers le nombril, et le dessus de la tête qui avance vers l’avant.
• Fermez les yeux, et à l’expiration, poussez le dos vers le plafond dans le chat
• A l’inspiration, allez dans le chien où vous poussez le cœur vers l’avant, et reculez les épaules vers l’arrière, gardez le pubis vers le nombril.
Note : – Suivez le rythme de votre respiration, quand vous allez dans le chien, et le chat. Lorsque vous avancez vers l’avant, lorsque vous arquez le dos, assurez-vous de reculer les épaules, et de rapprocher les omoplates l’une de l’autre.
– Restez toujours en contact avec votre respiration. Dans le chat, poussez le dos vers le plafond.
– Bougez lentement, et observer chacun des mouvements que votre corps exécute, puisque plus vous bougez lentement, plus vous vous calmez, plus vous devenez zen.
• Faites une dernière respiration complète, et revenez ensuite dans la table.

Quatrième posture de yoga
Il s’agit de la posture de la demi-lune, qui est formidable, pour aider à la digestion. Au terme de cet exercice, vous sentirez un peu de chaleur à l’intérieur :
• Placez-vous au sol, en position assise
• Faites une flexion latérale, pour pouvoir créer de l’espace entre les disques intervertébraux de la colonne vertébrale. Pour ce faire, vous poussez le dessus de la tête vers le ciel ; imaginez qu’un fil vous tire vers le ciel.
• Poussez les ischions, les os des fesses dans le sol
• Inspirez, levez les bras de chaque côté, et à l’expiration, abaissez le bras gauche au sol, et penchez vers la droite
Notes : – faites du mieux que vous pouvez pour garder le corps dans un même axe, imaginez que vous avez une planche de verre vers l’avant, une planche de verre à l’arrière, et, vous restez à l’intérieur, donc l’épaule droite reste bien reculée ; les doigts sont très très longs, et respirez profondément.
– Poussez avec la main gauche, pour ancrer encore plus la fesse droite.

• Respirez profondément, ensuite inspirez, revenez au centre, abaissez la main droite, et prenez le temps d’observer la différence entre le côté gauche et le côté droit. C’est ainsi que vous pouvez voir l’effet sur votre corps.
• Inspirez, levez les bras de chaque côté, à l’expiration, abaissez la main droite au sol, penchez vers la droite, à nouveau ancrez la fesse gauche, reculez l’épaule gauche
• Dans la posture, respirer très profondément ; à nouveau, vous descendez à la hauteur qui est préférable pour vous, tout en ayant une belle longueur sur le côté, un bel arc.
• Pour sortir de la position, vous inspirez, remontez, abaissez, et expirez.

Cinquième et dernière posture de yoga
Pour terminer ce cours de yoga je vous propose la posture préférée de ma fille Sabrina, la posture de l’enfant :
• Vous allez en position assise sur les talons
• Vous allongez le corps, et vous avancez vers l’avant

Note : Parfois, c’est préférable avec le ventre, d’ouvrir les jambes, pour pouvoir aller vers l’avant, avec la possibilité d’avoir un bloc sous la tête, pour que votre dos reste droit ; optez pour l’option qui vous convient le mieux.

• Amenez les bras vers l’arrière, et laissez-vous vous déposer sur la terre mère. Sentez les bras de la terre mère qui s’ouvre pour vous accueillir.
• Continuez à respirer profondément, sentez le calme qui s’installe, sentez aussi la paix, qui est présente, et recevez avec gratitude, ce cadeau que vous vous faites.
• Vous pouvez rester dans cette posture, tout le temps qu’il vous faut, tout le temps dont vous avez besoin, pour pouvoir vous ancrer à la terre mère ; pour retrouver vos racines, et sentir que vous êtes enveloppé par elle
• Inspirez, remontez, et ensuite en position assise, amenez les mains en prière devant le cœur, et penchez la tête vers votre cœur, pour saluer la lumière qui est en vous : Namasté.

1 Comment

  • isabelle

    Reply Reply 30 juillet 2015

    bonjour , merci pour ce cadeau ,
    je te souhaite des bonnes vacances , pleine de joie et damour
    namaste
    Isabelle

Leave A Response

* Denotes Required Field